Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexionrss  | tw

Définition: le numerus clausus

Numerus claususDéfinition du numerus clausus

numerus clausus: signifie littéralement « nombre clos » en latin. Utilisé en français pour décrire un nombre de personnes restreint à qui une chose est allouée. Communément le numerus clausus désigne le nombre d’étudiants admis chaque année dans certains cursus.

Le numerus clausus est très répandu dans les professions réglementées, comme par exemple les professions de santé. Dans ce cas précis il est fixé par la loi, et le nombre d’admis est promulgué chaque année par arrêté ministériel. Cela concerne les étudiants pouvant être admis en deuxième année d’études en médecine, pharmacie, odontologie (dentistes), kinésithérapie, sciences maïeutiques (sages femmes). Le numerus clausus est fixé en fonction des besoins de santé de la population.

Pourquoi le numerus clausus

Le principal sens du numerus clausus est de sélectionner des étudiants ayant la capacité de réussir des études longues et complexes. Et d’aboutir à la formation de professionnels de santé parmi les plus compétents au monde.

Le numerus clausus a été mis en place pour maîtriser le nombre de professionnels de santé, principalement dans un but économique afin de réguler le nombre de prescripteurs, contrôler et avoir une vision à long terme des dépenses de sécurité sociale.

Il permet de réguler les nombre d’étudiants pour s’assurer que les formations en santé restent de qualité, ce qui passe par le fait que tous les étudiants puissent réaliser suffisamment de stages sur le terrain avec un encadrement adéquat pour la pédagogie.

En France la modalité d’application du numerus clausus est le concours de première année commune des études de santé (PACES ou PAES). Mais plus globalement de nombreuses filières pratiquent un numerus clausus au sens de sa définition. C’est à dire un concours avec un nombre limité de place et donc d’étudiants admis. En peut citer par exemple les instituts de formation aux soins infirmiers (IFSI), ou encore les écoles d’ingénieurs.

Rejoignez nous sur Facebook