Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

EasyPACES.fr un outil pour se préparer au concours de la PACES

PACES 4 juin 2013

Derrière ce nom antinomique se cache un site mis en place pour aider les étudiants de la PACES. Il est issu d’un projet regroupant des étudiants des études médicales, des tuteurs, des écrivains de livres de QCM et des informaticiens.

Un mode de fonctionnement éthique :

La particularité d’EasyPACES est que les QCM servant aux révisions sont rédigés par des personnes correctement rémunérées et faisant partie intégrante d’EasyPACES. L’accès aux services est donc payant, mais ces frais d’inscriptions sont équitablement répartis entre les rédacteurs de QCM, les correcteurs et le développement du site.

Les personnes rédigeant les QCM sont des professeurs, des tuteurs et des étudiants ayant brillamment réussi le concours de la PACES.  Ce sont des gens qui adhérent à l’éthique d’EasyPACES, qui sont motivés et qui souhaitent apporter aux étudiants de la PACES un contenue de qualité les aidant réellement dans leur préparation au concours.

Un outil adapté et efficace :

EasyPACES offre aux étudiants des entraînements à base que QCM s’adaptant automatiquement en fonction des réponses pour que chacun puisse réviser à son rythme. Des explications détaillées sont données après chaque réponse et des révisions sont automatiquement effectuées pour vérifier l’assimilation des connaissances.

Les QCM étant rédigés indépendamment pour chaque faculté en fonction des cours des professeurs, les services d’EasyPACES ne sont disponibles que pour certaines facultés.

Rejoindre l’équipe d’EasyPACES :

Vous avez réussi le concours de la PACES, pourquoi ne pas exploiter vos connaissances pour financer vos études ? Plus d’informations sont disponibles sur le site www.EasyPaces.fr

1580 total views, 2 today

Chiffres sur le concours médecine et passerelles 2012 – 2013

Etudes médicales, PACES 27 janvier 2013

Voici quelques chiffres intéressants pour la ville de Dijon.

Tout d’abord le numerus clausus par arrêté du 21 Décembre :

pacesMédecine : 214
Maïeutique : 27
Pharmacie : 82
Odontologie : 30
Kinésithérapie : 80
Psychomotricité : 6
Ergothérapie : 4

Donc pas d’augmentation du numerus clausus mais augmentation des passerelles vers les filières médicales. A Dijon il n’y a pas d’admis supplémentaires mais des étudiants supplémentaires :

• 40 étudiants du Grand Est, sélectionnés par un jury, ayant validé un master quelconque peuvent passer directement en PCEM2 par une passerelle.
• 31 étudiants du Grand Est ayant validé un doctorat quelconque (8 ans d’études), sélectionnés par un jury, peuvent passer directement en PCEM3 (anciennement DCEM1).
• Système de droit au remord PACES : 3 étudiants étant classés en rang utile pour une filière et ayant choisi une autre peuvent revenir dans l’autre filière (uniquement si classés en rang utile).

2437 total views, 1 today

Pas faciles les études de médecine!

Etudes médicales 11 janvier 2013

anemfLes étudiants en médecine, sont soumis à un fort stress durant tous leur cursus, ponctué de 2 concours très sélectifs. Le premier étant le concours de la première année commune des études médicales (PACES) et sanctionné par le numerus clausus, et le second, les épreuves classantes nationales (ECN) qui a lieu à la fin de la sixième année d’études. Entre la quatrième et la sixième année, les étudiants en médecine passent la moitié de l’année à l’hôpital, durant ces années ils sont sensés apprendre leur futur métier mais sont plus souvent assigné à des tâches ingrates…

L’Association Nationale des Etudiants en Médecine de France (ANEMF) a donc voulu clarifié la situation et a engagé une enquête sur les conditions de travail des étudiants, les externes au sein des hôpitaux. Seulement un mois après de début de l’étude près de 30% des externes français ont participé à cette étude, et les résultats ont été présentés aujourd’hui même.

Parmi les conclusions les plus édifiantes on retrouve la fait que plus de la moitié des étudiants pensent qu’ils sont exploités en stage! Cela conduit certainement au fait que 1 tiers des étudiants pensent souvent à arrêter ses études. Outre le travail effectué en stage, les salaires associés sont maigres, 300€ à bac +5 par exemple. L’enquête révèle donc que 1 externe sur 5 travaille en plus de ses études, et que 1 externe sur 10 a contracté un prêt pour financer ses études. Des études complexes et stressantes, beaucoup de travail, etc… Tout cela concoure au fait que 9 étudiants sur 10 déclarent manquer de sommeil!

Suite à ces résultats, l’ANEMF a demandé une réforme des conditions de travail des étudiants en médecine.

1757 total views, 0 today

Rejoignez nous!